L’absence

Bonjour les filles,

Cela fait plusieurs jours que j’ai envie d’évoquer un sujet qui touche, en ce moment en particulier, mais en réalité depuis de nombreuses années, « l’absence ». Je ne suis pas la première à vouloir parler de ce sujet et nous avons tous dans notre propre histoire vécu une absence difficile.

Pour ma part sans entrer dans les détails, lorsque j’étais enfant nous partions mes frères, soeurs et moi chez nos grands-parents paternels durant chaque vacances du premier au dernier jour sans voir nos parents, la première expérience de l’absence qui n’était pas toujours facile à gérer pour une fillette. Puis, à 5 ans j’ai été confrontée au décès d’un (très) proche et là, le monde de l’enfance s’est évanoui pour toujours.

Aujourd’hui je suis bientôt trentenaire (encore un peu de patience quand même), et maman de trois enfants encore petits car mon aîné à fêté 3 ans fin novembre et ma dernière est née en août 2016. Mes deux garçons eux aussi sont confrontés à l’absence de leur papa depuis la naissance de leur petite soeur, bientôt la mission va se terminer et ce cher papa va rentrer. Moi aujourd’hui je me demande comment va se passer le retour, et si les angoisses de mes garçons vont disparaître avec celui-ci, l’excitation tant de Noël que du retour sont présents, le sommeil manque et les larmes sont fréquentes !

Mon grand garçon est très proche de son papa, d’ailleurs c’est un « mini-papa » il a la même tête, se tient comme lui et est taillé comme lui ! Il a mal vécu ce départ, et pourtant, avec le temps je me rends compte que c’est mon deuxième garçon qui vit cette absence le plus difficilement, depuis quelques semaines il se réveille à chaque sieste en pleurant, ainsi que les nuits. Il est je pense à l’âge où il a le plus besoin des ses deux parents et ne pas voir papa est très compliqué, d’autant plus qu’il ne sait pas parlé pour exprimer son ressenti.

On a lancé le décompte du retour de papa en « grands dodos » et je me languis le retour moi aussi !

Aujourd’hui nous avons la chance d’avoir tout un tas de technologie nous aidant à combler l’absence physique même si dans notre cas le téléphone ne sert à rien ou presque. Alors, on trompe les moments de tristesses en riant plus fort, en jouant plus et en s’aimant de tout notre coeur.

Je vous souhaite à tous et à toutes une très belle année 2017.

A très bientôt

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s