cinquième grossesse, premier trimestre

Bonjour bonjour,
Suite à l’annonce faite la semaine dernière je viens te raconter mon premier trimestre de grossesse.

Naturellement impatiente j’ai fait un test de grossesse autour du 20 septembre et une prise de sang le lendemain j’étais assez sûre de moi car quelques nausées et le ventre assez gonflé… Tous les deux se sont révélés négatifs.

J’ai eu beaucoup de mal à y croire, j’étais sonnée, j’ai observé les résultats de prise de sang durant au moins 5 minutes !

J’ai pleuré le dimanche matin, puis j’ai essayé de passer à autre chose. Mais voilà, mon ventre s’arrondissait franchement, je me sentais très très fatiguée.

Autour du 25 au matin, re test de grossesse, mais là, le deuxième trait se colore, légèrement, mais coloré malgré tout. Je suis donc allée au labo le midi sur ma pause déjeuner et le résultat positif aussi est tombé le soir. Nous avons investi assez rapidement dans une poussette double Hauck, car jusque là j’emmenais les filles à la crèche avec la poussette pour la plus grande et le porte bébé pour la plus jeune. Et bon, l’idée de vomir sur la dernière dans le porte bébé ne m’emballait pas plus que ça.
Nous avons annoncé la nouvelle aux trois « grands » qui étaient plus que ravis !

Le plus grand a crié de joie et puis nous a dit « oh mais on va avoir deux bébés alors ?! » nous lui avons donc répondu que non, un seul était prévu et là, la réponse pourtant logique dans sa tête d’enfant nous a fait bien rire : « ah, on va redonner E. » (notre petite 4ème qui est encore un bébé). Et bien non mon chéri, tu as raison il y aura bien deux bébés à la maison !

Je dis bien que nous avons prévenu nos trois grands car en réalité la petite dernière l’avait « senti » de façon très précoce et pour la rassurer je lui avais déjà parlé.

Autour du 10 octobre j’ai eu une toute première échographie de datation, ce n’est pas vraiment vraiment précis, mais ce que je voulais surtout vérifier c’est la présence du bébé. Car bien que ce soit mon cinquième bébé je suis de nature anxieuse et la peur de l’œuf clair c’est faite, pas vraiment raisonnée.

Je suis donc repartie soulagée et avec quelques petites photos de ce tout petit être, la sage-femme qui a pratiquée l’échographie a pris le temps de me montrer (et non écouter) le cœur de notre petit bébé.

Cette première rencontre avec notre bébé m’a émue et bien rassurée.

J’ai décidé pour cette nouvelle grossesse de choisir une sage-femme en ville qui fera suivre mon dossier à l’hôpital afin que je ne m’y rende que pour le RDV anesthésiste. Ma sage-femme de Brest va beaucoup me manquer cette fois, surtout que celle qui va me suivre ne pratique pas les accouchements donc pas de suivi global. C’est une petite déception, mais à présent je sais de quoi mon corps est capable, de quoi je suis capable ! Je me ferai confiance et puis, on verra bien.

J’ai des nausées qui ont commencer à devenir franches autour du 20 octobre, le soir, c’est très compliqué de gérer la famille. Mais honnêtement c’est plus facile à vivre le soir que le matin.
Depuis fin octobre je sens bébé bouger, enfin plutôt se déplacer dans mon ventre, c’est une boule dure que je sens et je sais que c’est lui par expérience.
Début novembre j’ai été mise en arrêt de travail car pas mal de fatigue et de nausées que j’avais de plus en plus de mal à gérer au travail et à la maison.

Donc chill et sieste pendant 10 jours : BONHEUR! (et films de Noël of course)

Autour du 10 novembre nous avons décidé de prévenir nos familles en faisant un montage photo avec tous les doudous des enfants et un petit texte annonçant que le petit nouveau prendrait son siège en juin avec les autres…

Mi novembre nous avons pris la décision de changer un peu la donne et j’ai pris contact avec une sage-femme qui pratique les accouchements à domicile. Pour notre dernier bébé, nous voulons être au maximum dans le physio et le calme, dans notre foyer.

Quelques jours après notre échographie du premier trimestre nous avons eu rendez-vous avec la sage-femme qui nous suivra dans notre projet d’accouchement à domicile et je l’espère durant l’accouchement aussi. Je suis parfaitement rassurée, je ne stressais pas particulièrement mais elle a répondu à toutes mes questions. Nous avons de notre côté répondu aussi à ses interrogations sur notre façon de voir les choses. A savoir que s’il y a un petit grain de sable dans le rouage nous ne sommes pas contre aller à l’hôpital, au contraire ! Je ne compte pas du tout accoucher seule chez moi, sauf si c’est un accouchement express bien entendu.

Et voilà le bilan du premier trimestre achevé il y a quelques jours à présent.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s