Mon deuxième accouchement

Bonjour bonjour,

Aujourd’hui, à quelques jours des quatre ans de mon deuxième plus joli petit garçon, je viens te raconter mon deuxième accouchement, le seul dont je n’ai pas encore parlé ici.

Tout a commencé deux jours avant le Jour J, vers 15h30 je me suis rendue compte que j’avais perdu le bouchon muqueux, si pour ma première grossesse je l’avais perdu deux semaines avant l’accouchement, je savais que là ça irait bien plus vite.

Le lendemain, veille de la naissance, vers 04h40 j’ai commencé à sentir les premières contractions, comme mon premier accouchement a duré une dizaine d’heures je me suis dit que vers midi mon bébé serait dans nos bras. Je me lève donc pour commencer à faire du ballon dans le salon et laisser dormir mon mari. Vers 06h00 je prépare le repas de mon grand, cuire les légumes pour sa purée et les fruits pour sa compote. Mon mari se lève, je lui explique que c’est pour ce jour là et donc il n’ira pas en cours, je dois avouer qu’il était moyennement content. Bref, vers 07h30 nous réveillons mon père venu passer la semaine chez nous garder notre grand bonhomme pour lui dire que nous allons partir.

Mon grand allait chez la Nounou, mais cette semaine là son frère était très malade et sur le point de mourir donc elle ne pouvait pas garder les enfants.

Alors, pour celles qui connaissent Toulon, à 08h00 du matin ce sont les : BOUCHONS ! et il faisait très très froid ce jour là ! arrivés à la maternité nous attendons dans l’entrée des urgences gynécologique au moins 20 min et voici que je n’ai plus de contractions ou beaucoup moins en tout cas… Une sage-femme me reçoit, me pose le monitoring et par la suite m’examine, col ouvert à 2 centimètres et mes contractions ne sont pas assez puissantes. Elle nous conseille de marcher 2 heures et revenir si j’ai encore des contractions, ou bien les rappeler si elles s’arrêtent. Nous partons à Grand Var faire les boutiques et mes contractions reprennent, donc au bout du temps donné nous voici de retour à l’hôpital, la même sage-femme me reçoit à nouveau et m’annonce que rien a bougé ! J’ai compris à ce moment là que ma journée allait être très longue. Je demande si je dois rentrer chez moi, elle n’est pas vraiment d’accord et à vrai dire moi non plus car à ce moment là j’ai peur que mon grand ne comprenne rien de ce qu’il se passe. Je passe en salle d’accouchement, sauf que rien avance et il y a beaucoup de monde, je suis alors amenée en chambre de suites de couches vers 16h00. Mon mari m’accompagne à la cafétéria que je puisse manger car je suis affamée. Lui s’impatiente car il aurait pu ne pas louper sa journée de classe et moi je culpabilise, et lui conseille de rentrer à la maison.

Vers 18h00 une sage-femme passe dans ma chambre et me propose de me faire de l’accupuncture, et là, je me souviens que si j’ai choisi cet hôpital plutôt qu’un autre c’est justement pour ce service précis ! j’accepte avec joie et me voici quelques minutes plus tard avec tout un tas d’aiguilles dans le corps durant 20 minutes environ. Après ça je mange, et prends une douche. J’appelle mon mari pour lui demander s’il pense revenir passer sa nuit avec moi, il n’est clairement pas emballé et refuse, nous raccrochons et je pleure mais finalement il revient quand même. Son rythme de vie avec les cours le fatigue beaucoup et il se couche rapidement et s’endort encore plus rapidement vers 22h00/22h15. Au moment même où il commence à ronfler (et croyez moi c’est rien de le dire) des contractions très fortes arrivent, la sage-femme de garde m’avait dit qu’elle passerait entre 22h00 et 23h00 donc j’attends difficilement, vers 22h45 elle passe la tête et me dit qu’une autre maman est dans la même situation que moi et qu’elle est sous monito donc mon tour viendra juste après. Là je lui explique que moi j’ai beaucoup trop mal et que je n’en peux plus, elle m’examine donc et là me dit « ah mais on va en salle d’accouchement tout de suite vous êtes à 6 cm là » subitement la douleur était moins douloureuse tellement j’étais heureuse que ça ait avancé enfin. Il faut savoir que pendant la demie heure de contractions je n’ai pas réveillé mon mari car j’avais peur que ce soit pour rien, je me mordais les mains et pleurais en silence et en m’accrochant à mon matelas comme je pouvais.

Nous partons en salle, et là, j’ai été prise en charge par une sage-femme formidable, Carole qui m’a proposée d’accoucher sans péridurale, ce que je voulais au départ, sauf que là j’étais fatiguée et que j’ai clairement manqué de volonté donc j’ai refusé malgré l’insistance de mon mari. Il a été très présent durant cette période du travail, m’aspergent d’eau avec la bombe quand j’avais trop chaud par la douleur, me massant le dos etc jusqu’à l’arrivée de l’anesthésiste. Elle est arrivée vers 23h45 ou minuit j’étais à 9cm de dilatation il me semble, elle m’a piqué trois fois mais la péri a été posée parfaitement et je sentais mes contractions mais plus la douleur, puis la sage-femme m’a percé la poche des eaux et à ce moment là j’ai fait un malaise et j’ai vomis… l’anesthésiste est revenue vérifier que tout allait bien ce qui était le cas.

La sage-femme et l’auxiliaire de puériculture m’ont passé sur le coté afin que le bébé descende bien dans le bassin et moi j’ai pu commencer à me reposer un peu car l’air de rien il était pas loin de 01h00 du matin et moi j’étais réveillée depuis 04h40 la veille.

Un peu plus tard la sage-femme est revenue en me disant que c’était le moment de nous mettre en place, elle m’a proposé de rester sur le côté ce que j’ai accepté. Pour vous situer un peu et vous mettre dans le contexte, nous étions dans la pénombre avec seulement une lampe de chevet, j’étais sur le côté gauche face à mon mari comme si nous n’étions que tous les deux, c’était très intime comme moment, parfait ! J’ai commencé à pousser en bloquant, elle m’a arrêté en me disant que nous avions le temps et m’a conseillé de pousser en sifflant pour préserver mon périnée et que Bébé n’arrive pas trop vite je l’ai écouté, poussé quatre fois, pour ses épaules un peu large je suis repassée sur le dos, et mon petit garçon est arrivé à 01h45 : en dormant ! Il était tout paisible et évidemment le plus beau !

Il a été posé sur moi immédiatement et durant 2h sans discontinuer. Dans les 20 minutes qui suivaient il a trouvé tout seul le sein pour commencer son premier repas.

Puis les soins ont été fait dans la même pièce, il a été pesé c’était un beau bébé de 3,680 kg (son frère pesait 3,860 kg donc l’inverse dans les chiffres) et c’est son papa qui l’a habillé, et nous avons patienté pour retourner dans ma chambre.

C’était un accouchement formidable, facile, vraiment un souvenir exceptionnel et à chaque fois que j’y repense j’aimerais le revivre. Aujourd’hui je ferais des choix différents pour pas mal de choses, mais je ne regrette rien de cette journée.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s