Et il était positif

Il y a des dates anniversaires qui marquent. Le 15 mars 2013 est de celles-ci, ce jour précis a changé ma vie, notre vie.
En réalité, notre vie avait été changée quelques jours plus tôt dans le plus grand secret de mon corps.
J’étais affectée à Paris, j’y passais mes semaines et je rentrais le week-end dans notre premier petit appartement toulonnais.
Quelques mois plus tôt j’avais eu une fausse alerte et mon « copain » (que je n’aime pas ce mot!) avait été très clair : pas de bébé! Donc lorsque trois mois plus tard je suis prise de gros doutes je lui en parle sur le ton de la plaisanterie, sauf que je ne riais pas du tout.
Alors que je m’apprétais à changer de travail le lundi suivant et d’environnement, un stress en plus. Je parle de mon doute à une collègue de chambre en rentrant du travail le jeudi soir. Celle-ci me dit avoir un test urinaire justement, je refuse poliment, je ne PEUX pas être enceinte.
Le soir même elle me le donne quand même, j’en parle à Monsieur qui me demande d’attendre le samedi matin pour qu’on le fasse ensemble.
Vendredi matin, dernier jour à mon travail bien aimé, je me lève un peu plus tôt car je dois passer à la boulangerie pour mon petit déjeuner de débarquement. Je suis prête suffisamment de bonne heure donc je regarde ce test de grossesse dans mon sac de week-end et je me dis que pourquoi pas puisqu’il sera négatif par conséquent je passerai une meilleure journée.
Je vais donc aux toilettes, j’attends un peu (c’est super long quand même), le sablier ne s’arrête pas… Je me rhabille, et là le couperet tombe : « enceinte » mais le sablier tourne encore, j’attends donc le « pas » qui devrait me délivrer de ce cauchemar, sauf que c’est le nombre de semaines estimées qui s’affiche lorsque je reviens dans ma chambre. J’essaie de me maquiller mais je pleure, abasourdie, perdue…
J’attrape mon téléphone et envoie un message à ma copine pour lui dire, elle trouve ça formidable.
Je pars prendre le métro pour me rendre au travail, je suis déboussolée, en pleurs.
Arrivée pas loin de mon travail je me rends comme prévu à la boulangerie, je me souviens encore de ce que j’ai choisi mais j’ai acheté une quantité astronomique de tout tant j’étais perdue.
Enfin arrivée à mon bureau et après avoir tout préparé du petit déjeuner, fait couler le café etc, je décide d’appeler mon chéri pour lui annoncer la nouvelle. Il décroche, je fonds en larmes, incapable de parler. C’est donc lui qui me dit « tu es enceinte c’est ça? » Je réponds par l’affirmative, il me dit donc que ce n’est pas grave et raccroche.
J’ai eu très peu de nouvelles de lui durant la journée, c’est que Monsieur, du haut de ses 27 ans avait peur d’annoncer à ses parents la nouvelle…
Le soir, je suis arrivée à la maison, nous avons discuté et il m’a avoué qu’il avait été tellement sonné qu’il a failli tomber dans une échappée du sous-marin.
Et puis, nous avons ri et commencé à imaginer son avenir, notre avenir à tous les trois. Nous étions prêts à accueillir cette grossesse, ce bébé.

Et toi, ton premier test de grossesse?

Un commentaire

  1. Trop contente : j’ai trouvé ton blog avec mon ordi …avec la tablette je n’y arrivais pas !!!! Vive Neuneu fait de l’informatique

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s