Mon huitième mois de grossesse, je tiens le bon bout (partie 1)

Et voilà, c’est parti pour le récit de l’avant dernier mois de ma cinquième grossesse.

Alors, je ne vais pas te mentir et te dire que c’est passé « trop » vite parce que clairement j’ai vu chaque semaine passer depuis ma prise de sang me demandant quand tout ceci se terminerait.

Cela dit, plus on approche de la fin et plus une part de stress de ne pas être prête m’envahit. Et aussi plus le temps passe et plus j’apprécie cette grossesse.

Bon, le huitième mois a bien commencé, pas d’enfant malade à déplorer, mais deux longues semaines de vacances avec tout le monde à occuper et un temps franchement nul, les rares fois où il ne pleuvait pas il y avait un vent terrible et mes enfants fragiles de la gorge et des poumons sont donc restés cloîtrés à la maison. Alors, je te laisse imaginer l’ambiance qui pouvait régner dans la maison à la fin de ces deux semaines.

Mais, quand même, les grands ont pu s’émerveiller face à notre toute petite (pour encore quelques semaines) qui a fait ses vrais premiers pas enfermée dans la chambre des grands… voilà, elle les a donc réservé à ses frères et sa sœur.

J’ai quand même eu ma dernière échographie (le mois passé) qui m’a donc révélé que ce bébé sera gros, je ne pense qu’il ne sera pas plus gros que les autres mais quand même, il est estimé à plus de 4 kg et d’après l’échographiste sa croissance est vraiment rapide voire accélérée.

A l’heure où j’écris ces lignes, j’ai appris il y a moins de deux heures que mon mari rentrera très certainement trois jours plus tard que la dernière date qu’il m’avait donnée, donc bon ça va faire extrêmement juste par rapport à notre DPA. Mais, il est urgent d’attendre.

Alors, c’est un bébé qui bouge énormément, j’ai pu constater que non, les derniers mois les bébés ne bougent pas moins, ils font juste plus mal lorsqu’ils font le grand écart puisqu’ils sont plus gros et ont nettement moins de place. Cela dit, j’ai a priori vraiment beaucoup de liquide amniotique, comme pour chacun de nos enfants d’ailleurs. Et donc, cet enfant fait le grand écart justement au moins dix fois par jour et nuit aussi…

J’ai beaucoup de crampes, minimum deux par nuits, en plus de mes quatre réveils pipi. Entre mes réveils et les réveils des enfants je te laisse imaginer le repos de mes nuits.

Je constate que j’ai beaucoup plus de mal à marcher, enfin ça me provoque de plus en plus de contractions et il bouge tout particulièrement lorsque je vais à la crèche. Pour te donner un exemple, avant il me fallait une vingtaine de minutes pour aller à la crèche, à présent il j’ai plutôt besoin d’une trentaine de minutes et ça m’agace car j’ai l’impression de perdre mon temps.

J’ai continué le sport durant les deux premières semaines du mois essentiellement. Alors j’ai investi dans des poids lestés de 2 kg, je dois reconnaître aussi que mes nerfs sciatiques me font vraiment très mal, aussi j’ai un peu laissé de côté le renforcement musculaire et je préfère me concentrer sur mon vélo elliptique une heure par jour six jours par semaine.

Je vais m’arrêter ici pour la première partie car cet article est vraiment bien long, la suite aura lieu dans les prochains jours bien entendu.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s