Prendre le temps

Bonjour bonjour

Il y a quelques temps, j’ai eu beaucoup de rendez-vous « médicaux » pour la fin de grossesse, néanmoins, en début de semaine j’ai choisi de profiter. Profiter de temps calme, tranquille, me balader dans notre ville adoptive, au moins pour un temps.

J’ai choisi de profiter de mes derniers moments avec Bébé à l’intérieur, et là c’était l’occasion en or puisqu’il faisait beau, chaud, le joli soleil printanier qui réchauffe le dos et le gros ventre, mais aussi le cœur qui était bien lourd ce jour là. Je me suis baladée dans le centre commercial et j’ai pris le temps de faire les magasins sans me presser, et sans trop traîner. J’ai pris un petit déjeuner, mon deuxième de la journée et je l’ai encore plus apprécié que le premier pris si tôt. Puis, je suis allée dans la grande librairie toulonnaise, et je me suis régalée à penser à mes enfants et j’ai investi dans des petites choses pour eux que je vais attendre un petit peu avant de leur offrir. Pourquoi pas la naissance d’ailleurs puisque nous n’avons pas prévu de « boite cadeaux » que le bébé pourrait offrir en arrivant dans ce monde, je suis trop terre à terre pour cela je crois. En revanche, nous faisons des petits cadeaux pour les occuper à l’arrivée du dernier né.

J’ai commencé à chercher des idées de cadeau pour la fête des mères, pour ma mère et ma belle-mère. Je suis allée dans l’unique magasin de décorations présent en centre-ville et j’ai apprécié, vraiment apprecié, je me suis émerveillée devant ce que j’y ai vu, j’ai pris plein d’idées en me disant « vivement qu’Il rentre ».

J’ai marché sur le port, pris le temps de faire des photos, des bateaux, de notre drapeau tricolore, celui de la Prémar. J’ai pensé à nos enfants, la chance que l’on a de les avoir, la semaine qui vient de s’achever qui m’a vidée de mon énergie. J’ai pensé à la charge mentale avec l’éducation. J’ai pensé à toutes les mamans, et surtout les mamans solos qui ne peuvent pas passer le relais, ça fait plus de deux mois pour moi, seulement deux mois je dois dire. Et je sature déjà.

Et puis, je pense à nos deux marins, morts et je relativise, ce sont des enfants. Ils ont le droit de faire des bêtises même si parfois ils se mettent en danger, ils m’ont épuisé, ma petite dernière qui ne supporte pas ne pas me voir, elle a juste besoin d’être rassurée, elle en a le droit ce n’est qu’un bébé. Oh oui, j’ai beaucoup pensé.

Et puis, je suis rentrée chez moi, j’ai effectué quelques unes de mes tâches du jour. Je suis montée à la crèche de mes petites filles, et au retour alors que ma troisième finissait de chanter « La petite poulette qui bouge » un gentil Papi est venu me parler de sa vie, comme ça. Et bien c’était le thème de ma journée, on prend le temps de profiter, au calme, au soleil. J’ai vraiment apprécié discuter, en réalité j’ai surtout écouté mais nous avons apprécié lui et moi cet instant il me semble. Il m’a fait penser à mon grand-père, même si celui-ci n’est pas vraiment prompt à parler à une inconnue de sa vie. J’aimerais que si un jour il lui prend cette envie une jeune femme, comme moi prendra le temps de l’écouter et lui parler.

Et enfin, je suis allée chercher mes deux garçons à l’école, en rentrant mon grand m’a parlé de son dossier d’inscription au CP, ce qui m’a mis un bon coup au moral, puis nous avons découvert sa trousse dinosaure commandée la semaine dernière. Il l’a observée sous toutes les coutures, tellement fier de son acquisition toute récente. Moi aussi je suis fière de lui.

C’était une journée basique, et pourtant si particulière!

2 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s