Troisième mois, quelques jours, et fin de mission

Bonjour bonjour,

J’ai choisi d’attendre que mon mari rentre de mission avant de partager l’article du troisième (et dernier) mois de mission. J’ai choisi d’attendre parce que j’étais une grosse boule de nerfs les derniers jours.

Alors, dès le début de ce dernier mois j’ai recommencé à écouter du Soldat Louis, ce qui signifie que très concrètement j’en ai ras le bol de son absence, le début de ce mois a été très difficile avec ma petite dernière qui nous a sorti tout un tas de plaques de boutons sans aucun symptôme, juste de l’angoisse. Mon petit deuxième qui aurait pu se fracasser le crâne en tombant du lit mezzanine de son grand frère (à 1,70m de hauteur), finalement il s’est simplement fait mal à un orteil qu’il n’a (heureusement) pas cassé ni même fait d’entorse. Mais ça m’a fait en tout cinq consultations chez le médecin en l’espace de huit jours, et oui oui, une semaine plus un jour. J’étais désemparée ! La charge mentale de ces huit jours m’a donné un sentiment de grande fragilité et j’ai beaucoup pleuré !

Pour régler les soucis de notre petite Cénie j’ai parlé, beaucoup parlé, à la crèche ses référentes qui l’aiment beaucoup lui ont aussi beaucoup parlé, elles ont pris le temps de lui faire encore plus de câlins pour l’aider à calmer ses angoisses. Bon, et puis sinon un matin excédée par ses nuits sans sommeil, ses journées sans siestes et donc je vis au même rythme j’ai mis de la musique de la légion étrangère, dont une que j’ai écoutée presque toute ma grossesse, et elle s’est endormie avant la fin de la chanson… voilà ! j’ai trouvé son point faible.

Mais, comme il n’y a pas (que) du négatif, elle s’est aussi enfin lancée dans la marche, la vraie, en toute discrétion alors qu’elle pensait que personne ne la voyait elle a tout simplement traversé la chambre des grands, en silence, humblement ! Et depuis plus rien ne l’arrête ! j’ai pu filmer non pas ce moment mais celui qui a suivi et je l’ai envoyé à son papa qui l’a reçu durant sa troisième et dernière escale !

Nos grands commencent sérieusement à s’impatienter car ils ont compris que papa va bientôt arriver, mais le temps est assez long je pense. Cela dit, durant la première quinzaine de ce mois il a pu me donner sa date de retour !! elle est presque exacte ! Donc je prépare Bébé à attendre son papa, on est en pleine négociation actuellement.

Ma mère est arrivée pour me seconder lors de la naissance, et en attendant nous vivons au rythme des mails envoyés au sous-marin et dans l’attente de tout ce qui en suit.

La date du retour est enfin « tombée » officiellement, un jour plus tard que ce que j’espérais, et oui, un jour dans ces conditions ça compte! Et du coup, toute la réflexion du premier repas, le la commande du dessert, l’organisation pour le ménage… Tout était prêt dans ma tête plusieurs jours avant, sachant qu’à tout moment l’arrivée du bébé était susceptible de modifier un peu mes plans. Quoique, pas le dessert ahah!

Et puis, finalement à quelques jours du retour, Bébé a décidé de se montrer, je ne vais pas te raconter dans cet article comment s’est passée la naissance car je compte en parler « plus en détails » très bientôt dans un article dédié parce que clairement ça le vaut largement!

Et enfin, le retour, nous étions tous sur le quai, il a découvert que Bébé était arrivé et il a découvert le Bébé. C’était vraiment magique de voir nos grands, les yeux remplis d’étoiles. Notre Poupe était tellement heureuse, ça faisait longtemps que je ne l’avais pas vu comme ça. Les garçons étaient ravis de retrouver leur père, et voir le sous-marin de Papa ! Notre petite quatrième a quant à elle assez mal vécu ce retour, il a fallu du temps et beaucoup de patience et de discussions pour l’apaiser. Elle avait sûrement du mal à trouver sa nouvelle place au milieu de tous ces changements, nous la comprenons assez aisément malgré tout.

Ma mère a pu voir et ressentir l’émotion qui émane du quai pour un retour. Pour ma part, j’étais encore plus stressée que pour notre mariage, je n’ai pas dormi de la nuit ou presque, et c’était clairement pas la faute du bébé même s’il n’a pas beaucoup dormi lui non plus.

Cette mission a été courte, seulement trois mois et quelques jours, mais elle a été assez difficile à bien des niveaux, j’ai vécu dans une solitude relative, mais merci les copines qui vont passer par là, elles savent qui elles sont. Celles qui te permettent de vider ton sac quand tu n’en peux plus, mais ce sont aussi avec elles que tu partages les joies que tu ne peux pas partager avec l’Autre. Cette mission m’a permis de prendre mon rôle de maman en main, me poser moi-même face à mes responsabilités. Ne rien attendre des autres, seulement de moi. Et paradoxalement, ça m’a énormément fait grandir et il me semble que j’avais besoin de ça. J’ai aussi compris que je suis capable de gérer seule la maison et les enfants, et les maladies et les plus ou moins grosses bêtises.

Nous avons compris à deux que le plus important pour nous c’est notre famille au sens strict du terme et qu’il faut que l’on vive pour nous et uniquement pour nous, nous avons revu nos priorités. Dans les mois à venir des choses vont changer mais ce qui est certain c’est que nous allons nous faire passer en premier, vivre pour nous.

Et le bilan du bilan : ça fait du bien quand ça s’arrête. Mission accomplie !

Un commentaire

Répondre à Sylvie Blaize Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s