Un tourbillon rose dans nos vies

Bonjour bonjour,

Il y a quelques jours nous avons fêté les trois ans de notre petite fille. Ma poupée qui a tout bouleversée sur son passage, et qui continue.

Je t’ai déjà raconté mon accouchement, et aussi les quelques semaines délicates qui ont suivies. Néanmoins, ce que je garde de très positif de tout cela c’est notre capacité à avoir surmonté les difficultés, grâce à elle je me suis beaucoup remise en question. J’ai même tout remis en question, j’ai appliqué de plus en plus « l’éducation positive » bien que je n’apprécie pas du tout ce terme ! En couple, nous avons commencé à revoir nos principes éducatifs pour TOUS nos enfants.

Et de façon bien plus légère, après deux garçons j’ai été ravie de pouvoir acheter des petits vêtements rose, elle a porté cette couleur en presqu’exclusivité pendant près d’un an ! j’ai fini par me calmer de peur qu’elle en fasse une overdose. J’étais prévenue par des amies que les filles changent notre maternité, et c’est vrai. Pourtant, j’avais peur de ne pas y arriver avec elle car je trouvais qu’avec les garçons tout était « simple », « facile » et notamment l’allaitement. Et malgré les difficultés du début d’allaitement je l’ai nourri au sein durant plus de six mois, mon allaitement le plus long et j’en suis très fière.

Un tourbillon de rose est entré dans nos vies en pleine nuit, nous l’avons accueilli avec tellement de joie, et de fierté pour son papa. Enfin une petite fille, une si jolie petite fille. Et puis elle a grandit, ses cheveux ont bouclé, une vraie poupée ! Elle est si jolie, et puis si grande aussi.

Son timbre de voix, tellement particulier! Son caractère tellement entier ! Elle nous épate, nous éblouit, et n’est pas gênée pour dire « Je suis pas contente » ses deux petits poings collés de part et d’autre des hanches. Son visage si lumineux lorsqu’elle est heureuse et son regard si noir qui lance des éclairs lorsqu’elle est vexée ou fâchée.

Elle qui joue aussi bien aux petites voitures qu’aux poupées, capable de tout démonter et « d’allaiter », même si pour ce dernier elle a arrêté il y a un poil plus de trois semaines.

Et puis, très récemment elle a eu les mots qu’il fallait, dans l’église lors des obsèques de son « Bébé frère » comme elle l’appelait. « Il est dans les bras de Marie maintenant ». Et puis, les interrogations après les événements « Ils sont où les autres » (les pompiers, le SAMU, la famille…).

Elle nous a montré la vie sous un autre angle, et nous en apprend encore tellement chaque jour. Si espiègle, pleine de vie, parfois sans pitié, et si gentille. Un concentré de bonne humeur, de joie de vivre et de bonheur.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s