Ce qui a changé il y a 6 ans

Bonjour bonjour,

Je suis contente de venir te faire un petit bilan de ce qui a changé il y a six ans et depuis ces années passées.  Il y a quelques jours, notre grand a soufflé six bougies. Six années que je suis devenue maman, et comme toutes les femmes tout a changé en quelques minutes, mais aussi après ça, en les regardant grandir.

J’ai appris à calquer mon souffle sur le sien et c’est pas peu dire puisqu’il n’a pas respiré tout de suite… 

Mon temps de sommeil et de pause de jour comme de nuit ont été considérablement revus à la baisse, A manger et boire froid et très vite, Ma façon de voir les couleurs, les jacinthes, et toutes les fleurs, J’ai redécouvert l’observation des fourmis, des papillons et surtout des escargots, J’ai aussi découvert la Pat Patrouille et Pyjamsques.

Je réapprends mes classiques en matière de chanson enfantines et on chante TOUTE la journée les MEMES chansons, J’ai découvert que se tromper de verre pouvait avoir une incidence terrible ! 

J’ai appris que tout le monde avait son mot à dire sur notre façon de faire, famille et aussi inconnus dans la rue qui savent mieux que nous comment élever nos enfants. J’ai appris que quelques soient nos choix, ce sont les mauvais : allaitement maternel ou biberon, cododo ou chacun sa chambre, le porter ou le laisser au sol, être trop permissifs selon certains, trop durs selon d’autres… Quand on devient parent il faut savoir que rien de ce que l’on va faire ou vouloir faire ne fera l’unanimité… faut juste le savoir !

C’est surtout de l’amour au quotidien, grandir avec lui/eux, se découvrir vraiment soi, changer et revoir ses priorités. C’est découvrir son mari différent, d’un coup il est devenu un homme ! C’est aussi devenir TOUT pour ce petit être qui est complètement dépendant. Vouloir prendre ses douleurs pour le laisser dormir sereinement, et passer des nuits debout juste pour être sûre qu’il va bien,  J’ai découvert combien il a grandit vite, et combien il aime être grand, lire des histoires à son frère mais aussi le protéger. Qu’il faut parfois supplier pour avoir un petit câlin, mais aussi qu’un câlin est souvent le meilleur remède existant.

J’ai eu la douleur de comprendre combien les enfants peuvent être sensibles, tout sentir sans comprendre. Ils sont le reflet de nos émotions, et depuis cet été elles ont été si fortes…

Bref, je me sens aujourd’hui pleinement une maman, mais ça m’a pris beaucoup temps. Et je suis enfin heureuse dans mon rôle !