Ce que chaque enfant nous apporte

Bonjour bonjour,

Aujourd’hui je suis super heureuse de venir te voir avec du positif, je n’en peux plus de lire que des choses négatives de moralisateurs et autres justiciers du net. Et pas seulement au sujet du vilain virus qui nous contraint tous à rester chez nous.
Alors, pour changer un peu, j’avais envie de te dire ce que chacun de nos enfants nous apporte, chaque enfant étant différent, il apporte bien des choses au sein de la fratrie et de la famille. Pour rappelle, nos enfants ont tous très peu d’écart les uns avec les autres, 14,5 mois entre les deux premiers, 18,5 mois entre le deuxième et la troisième, 18 mois entre la troisième et la quatrième, un peu moins de 15,5 mois entre la quatrième et le cinquième, et 15 mois maximum entre le cinquième et Bébé 6.

Notre plus grand, lui on peut dire qu’il a tout apporté dans la parentalité puisque nous avons tout découvert et nous continuons de tout découvrir grâce à lui. Il a fait de moi une maman, avec lui j’ai découvert qu’on peut s’émerveiller d’un sourire en plein milieu de la nuit, les yeux baignés des larmes de la fatigue qui nous assaille. Désormais nous avions charge d’âme, d’éducation et plus encore « d’élever » ce si petit être au sens le plus noble. C’est un grand garçon travailleur, qui est toujours partant pour faire du vélo mais aussi travailler, lire et particulièrement en ce temps de confinement. C’est un enfant facile à vivre, qu’il faut souvent complimenter car son langage de l’amour à lui passe pas les paroles valorisantes pour l’essentiel. Avec lui j’ai pleuré lorsqu’il m’a dit « et ben moi il t’aime sa maman » quelques jours après sa première rentrée des classes.

Avec l’arrivée de notre petit deuxième j’ai eu la joie de découvrir la grossesse dans la sérénité, une naissance calme et respectée pour lui et pour moi si bien qu’il est quand même né en dormant. J’ai découvert un bébé dormeur, calme, bon mangeur, déjà proche de son grand frère très petit. J’étais si heureuse avec mes deux garçons. Et puis, aujourd’hui c’est un plus grand garçon un petit peu clown sur les bords, qui a beaucoup d’humour, qui semble déjà aimer les maths (comme son papa c’est certain !!). Et c’est un enfant qui remarque toujours le changement, qui a toujours un compliment à dire et surtout à moi remarquant mon maquillage, ma coiffure, une jupe ou robe (ce qu’il aime en particulier). Nous vivons avec un hypersensible à apaiser tout le temps, nous découvrons une vraie fragilité mêlée à une grande force.

Notre première fille, alors là, j’ai eu le sentiment de tout réapprendre, redécouvrir. J’ai appris à allaiter de nouveau, à vivre avec un bébé. Elle m’a fait découvrir une force en moi insoupçonnée, grâce à elle je me suis remise au sport très très vite. Grâce à elle j’ai tout remis en question, j’ai revu mes principes éducatifs que je croyais inéluctables. Elle m’a montré malgré un premier mois si difficile que j’étais capable de tout gérer seule puisque mon mari était en mission sous les eaux. Tout n’a pas été rose j’avais d’ailleurs écrit un article à ce sujet où je t’explique que je pense ne pas être passée loin du burn out maternel. Aujourd’hui, elle est un vrai rayon de soleil, elle a le sourire du matin au soir c’est un vrai plaisir d’aller la voir dès le réveil. Elle est bavarde, curieuse, pleine de vie et de joie, toujours une petite phrase drôle à dire.

Notre petite quatrième m’a donné la joie de revivre une grossesse parfaitement sereine, m’a montré que j’étais capable d’accoucher sans péridurale malgré tout un tas de choses pas super cool en parallèle. C’est une chouette petite fille qui aime la compagnie des plus grands, elle est charmeuse et drôle, en cela, entre autre, elle ressemble à notre petit deuxième ! Elle a de très jolis yeux d’un bleu incroyable, mais c’est aussi une très forte personnalité attachante et particulièrement têtue. Elle ne parle pas ou très peu et presqu’exclusivement avec ses frères et sa soeur, mais elle sait parfaitement se faire comprendre. Elle arrive toujours a trouver des bras pour faire un câlin.

Notre petit cinquième, il était une force tranquille c’est en ces mots que la sage-femme qui l’a aidé à naître l’appelait. Avec lui j’ai découvert quelque chose jusqu’ici inconnu pour moi, dire à mon bébé in-utéro « je t’aime ». J’ai eu la joie de ne vivre que le meilleur avec lui, ne pas connaître le baby blues ou encore les coliques du nourrisson. Rien n’est plus fort que l’amour et surtout pas la mort. Grâce à lui nous avons rencontré beaucoup de gens, grâce à lui nous nous sommes découverts différents.

Cette sixième grossesse, elle est particulière, calme et angoissante, on pense beaucoup à l’après, elle nous apporte une force de vie, un amour immense. Elle apporte des questions angoissées pour nos grands, mais aussi de l’amour et des câlins, ils nous demandent déjà s’ils pourront s’occuper du bébé après sa naissance.
Elle m’apporte une immense fierté, de ne pas rester dans la peine même si bien entendu cette peine est toujours présente, il y a un grand vide dans nos coeurs que rien ni personne ne pourra combler quelque soit le nombre d’enfants que nous pourrions bien avoir. Cette fois je sais parfaitement ce que je souhaite comme naissance et après naissance.

En bref, je suis extrêmement fière de chacun de nos enfants, je les couche chaque soir en disant à chacun que je l’aime. Ils sont notre fierté !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s