Celui que j’admire depuis toujours

Monsieur Jean-Jacques Goldman,

Vous m’avez accompagné toute ma vie, dans toutes ses étapes, et encore aujourd’hui après des mois et même des années sans vous entendre vous nous rendez une visite à domicile en reprenant l’un de vos classique pour le personnel soignant mais pas seulement, pour les hommes et les femmes de l’ombre qui se mettent en danger généreusement pour nous, pour que nous vivions notre confinement. Alors merci pour ce que vous êtes, ce que vous dîtes, ce que vous écrivez.

J’ai longtemps eu le sentiment de vous connaître personnellement, presque jalouse de savoir que la maman de telle ou telle amie écoutait elle aussi vos albums mais en colère contre ceux qui avaient et ont encore aujourd’hui l’audace de vous critiquer, vous moquer, vous comparer. Vous êtes à mes yeux au-dessus de tous les autres, votre plume frôle la perfection lorsqu’elle ne l’atteint pas, et je ne suis pas la seule à penser cela. Lorsque Johnny Halliday est mort le top trois de ses chansons vous revenait dans son intégralité ! Les chansons françaises que chantent Céline Dion les plus connues sont les vôtres, elles m’accompagnent chaque jour ou presque dans mes séances de sport, mes trajets de travail, mes moments heureux ou lorsque j’ai le moral dans les chaussettes. Il arrive même à mon mari, lorsqu’il n’arrive pas à me le remonter, de me faire couler un bain et mettre un de vos album et me laisser seule, tranquille jusqu’à ce que je me sente enfin mieux ce qui arrive immanquablement.

Avec vous j’ai découvert l’amour grâce à Tout était dit cette façon que vous avez de décrire le désir de cet homme pour cette femme qu’il rencontre par hasard, j’ai longtemps rêvé être admirée comme ça, intensément, avec force et fougue. Je retrouve cette intensité dans Quand tu danses qui depuis plusieurs années me rappelle ce que je n’ai jamais eu, pour avoir autre chose, mais cette force d’amour.

Savoir admirer les belles choses grâce à Il y a et découvrir même un clip de cette chanson précisément avec des images de ma région d’enfance si douce et jolie, méconnue, magnifique, et grâce à Vous la voir encore mieux, la redécouvrir.

Rire en écoutant Bonne idée me demandant comment moi même je suis arrivée dans ce monde, erreur ou pas… Et bien que j’ai la réponse, votre chanson continue de me bercer malgré mon âge.

Réfléchir à l’Histoire, penser à ce que moi j’aurais fait si j’étais Né en 17 à Leindestadt, je me souviens avoir été émue aux larmes en écoutant réellement le texte, le comprenant vraiment sur ce qu’ont vécu, les choix fait par les héros humbles du XXème siècle. Ces hommes et femmes qui se sont rebellés pour notre liberté, comme aujourd’hui les soignants, les éboueurs, les boulangers montent au front sans cartouches dans leurs chargeurs.

Écouter Vole et Puisque tu pars encore et encore pendant des jours, des mois et même des années et ressentir la même émotion, pensant tour à tour à mon frère et le petit Baptiste bébé de mon adolescence. Ces deux enfants qui sont morts pour l’un au bout de quelques jours, pour l’autre plusieurs mois de souffrance, et en écrivant ces lignes avoir les larmes aux yeux, encore.

Chanter à tue-tête Là-bas avec une pensée systématique pour mon amie d’enfance avec laquelle nous avons un passé commun, une Audi, un légionnaire, des fous-rire, et Vous, votre chanson. Et penser aussi à la portée vraie de votre chanson, également à Sirima, sa voix, sa présence. Aimer au moins autant la version en live avec Céline Dion si magnifique, poignante et inédite !

Être en colère en écoutant Pas toi tant j’ai pu avoir le sentiment que cette chanson était écrite pour moi, pour cette souffrance de solitude. Et ces paroles gravées sur la pierre au sens propre du terme « quoique l’on fasse ou que l’on soit rien ne t’efface on pense à toi » les aimer toujours, et sûrement plus même à présent.

Ressentir un lien tout particulier pour Juste après, la voix céleste de Carole Fredericks, les images rares et poignantes qui vous ont inspiré les paroles de cette chanson. Retenir mon souffle jusqu’à celui de ce bébé. Et rêver à mon tour en le regardant changer ce passé encore bien présent qui bouleverse notre avenir toujours présent et je sais aussi ce que j’ai fait juste après.

Oui, vraiment vous avez changé ma vie mais pas seulement. Alors juste : MERCI !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s