Survivre aux premières semaines de vie de Bébé

Le jour le plus heureux de toute ma vie 8 juin 2019

Bonjour bonjour,

En discutant l’autre jour sur les réseaux sociaux et en me replongeant dans mes (vieux) souvenirs j’ai eu envie de te parler et pourquoi pas te donner quelques conseils pour survivre aux premières semaines de vie de Bébé. Pour toi d’abord, la maman mais aussi en couple, donner quelques exemples au papa pour que ces moments se passent le mieux possibles. C’est sans prétention, juste tiré de ma propre expérience ou de discussions et donc l’expérience d’ami(e)s.

1) La première chose qui est ressortie, et pas des moindres : se reposer en même temps que Bébé. Ça peut tomber sous le sens, mais il y a des bébés qui dorment, et d’autres pour lesquels le sommeil est plus problématique. Ce qui compte n’est pas le ménage ou les repas « home made » les toutes premières semaines. C’est bel et bien d’être en forme pour s’occuper du nouveau né la journée et la nuit aussi.

2) Limiter les visites à la maternité et au retour à la maison. C’est pas l’idéal pour Bébé de recevoir trop de visites, il va passer de bras en bras et le soir pleurera beaucoup surtout à la maternité, dans la chambre sur-chauffée. Pour ce qui est de la maison, recevoir « force » la maman à préparer un minimum la maison et elle-même pour se sentir présentable, proposer au moins un café… Bref, c’est très fatigant ! Et c’est là que le papa peut intervenir et justement expliquer gentiment que ce n’est pas le moment de passer « juste vite fait 5 minutes » qui vont durer sûrement 20 voire 30 minutes et peut-être plus.

3) Il faut préparer cette naissance et surtout le post-naissance avec le papa, pour un premier c’est pas évident car tout nouveau donc on ne peut pas trop deviner ce qu’on voudra ou pas. Mais, parler et dire ce qui ne va pas, la fatigue etc va limiter considérablement les prises de bec ! Après naissance de notre Valou c’était mon mari (quand il est rentré de mission) qui souvent la nuit se levait pour me l’amener téter, puis soit il dormait et c’est moi qui le recouchais après l’avoir changé, soit il était encore réveillé et s’occupait lui de le changer et le remettre dans son lit. Ou bien on continuait notre nuit tous ensembles quand au tout début je me rendormais avec Bébé au sein. Très honnêtement ça a été mon post partum le plus facile je crois.

4) Se forcer à sortir ! alors, ça c’est pas de moi ! perso j’ai du mal à sortir de ma maison en temps normal alors avec un nouveau né… Mais, une petite balade par jour fait effectivement beaucoup de bien, à Bébé et à maman. Bon, je dis que je ne sors pas, mais en temps normal j’allais quand même à l’école amener et chercher les enfants ce qui peut constituer une petite balade journalière malgré tout. Cela dit, pour le moral ne pas s’auto-enfermer dans sa fatigue, son baby blues etc c’est sincèrement salvateur !

5) Prendre du temps pour soi, c’est extrêmement important de ne pas s’oublier ! pour aller bien il faut se sentir bien, prendre le temps d’une bonne douche, un shampoing, se coiffer… peut-être même se maquiller si on a une occasion ou juste envie. C’est hyper important de ne pas être « juste » une maman, c’est sûr que les premières semaines d’un premier c’est tentant de se dire j’ai pas le temps, j’ai pas envie… Le problème c’est que ça peut s’éterniser et moins on en fait moins on a envie d’en faire. Et sache que ça peut vraiment créer des conflits de couple, ton conjoint ne comprenant pas ce laissé-allé soudain, et toi, te sentant accusée injustement. Il est clair que si Papa se lève de temps en temps la nuit et aide un peu aux tâches ménagères, Maman aura plus envie et plus de temps pour elle ! d’où l’intérêt d’un bon dialogue de couple.

6) Etre indulgente avec soi-même, en rentrant de la maternité si tu te regardes dans le miroir il est probable que tu verses une larmes en découvrant ce corps « vide et flasque » je précise que ça a été mon cas pour mes trois aînés. Mais, si tu regardes le petit être qui est pas loin, rappelle toi qu’il y a quelques heures il était bien au chaud dans ton ventre. Et aussi, que dans quelques semaines ou quelques mois ton ventre aura retrouvé sa taille d’avant et que si après ta rééducation périnéale tu fais un peu de sport tu pourras retrouver beaucoup de ta fermeté. Et oui, je trouve que c’est important l’apparence physique car si TU te trouves jolie tu le seras forcément et surtout tu iras bien ! et c’est là le plus important. Je ne dis pas du tout qu’il faut voir le six pack pour être jolie ou rentrer dans du 36. Juste qu’il faut se sentir bien.

Post 4ème accouchement

7) Pour les mamans qui n’allaitent pas, penser à demander sans attendre ce qu’il faut pour éviter une montée de lait qui peut être douloureuse. En version naturelle, pour l’avoir testé et approuvé en juillet quand je me suis trouvée dans l’impasse une tisane de cannelle et curcuma c’était parfait ! en 3 jours plus de montée de lait. Je buvais ça tous les matins à jeun alors gustativement faut être un peu accrochée, cela dit mon mari avait ramené les deux ingrédients d’Inde donc tout était frais et c’était pas HORRIBLE non plus. Quoiqu’il en soit il ne faut pas trop attendre car sinon ça peut vite devenir douloureux et problématique.

8) Il faut savoir, pour les mamans allaitantes, et vraiment être prête à avoir une nuit très difficile la fameuse nuit de la montée de lait ! il y en a qui parle de « la troisième nuit » perso mes montées de lait se font moins de 24 heures après les naissances de mes enfants… en tout cas, Bébé est extrêmement demandeur ce qui est extrêmement fatigant. J’ai trouvé qu’on ne m’en avait pas assez parlé durant la préparation à l’accouchement pour mon grand, et à la maternité elles m’en ont parlé le lendemain matin alors que j’avais passé une partie de la nuit à pleurer de fatigue avec mon bébé qui pleurait de je ne sais même pas quoi au bout de compte.

9) Si après le baby blues le sentiment de mal-être persiste il faut en parler, ne pas hésiter à appeler une sage-femme, pourquoi pas celle qui a fait la préparation à l’accouchement ou celle qui est venue à la maison dans le cadre du plan prado si ce n’est pas la même, ou bien le médecin de famille. Et si la maman n’y arrive pas par honte parce que oui ça arrive, il faut que le papa ou une amie, sœur ou mère n’hésite pas à ouvrir le dialogue, ça fait pleurer mais c’est ESSENTIEL ! on peut éviter des drames en osant juste parler. Et vraiment ce point-ci me tient à cœur car l’isolement maternel est terrible et destructeur.

10) Ne sois pas orgueilleuse, si on te propose de l’aide, accepte ! Le lendemain de mon cinquième accouchement j’ai étendu une lessive, repassé mon linge, préparé le repas des enfants et vidé la litière. Franchement, en dehors du repas des enfants rien de ce que j’ai fait n’était d’une absolue nécessité. Oui, mais voilà, je n’ai rien voulu demander à ma mère ni la laisser faire quoi que ce soit dans ma maison. C’était ridicule.

11) Profite de ton bébé ! profite de tes moments en famille, profite même des nuits chaotiques je sais que c’est difficile mais je t’assure que c’est pas le pire qu’une maman puisse vivre. Et écoute toi, pas tes principes ou ceux des autres, juste ce dont tu as envie toi ! Si tu veux le garder 20 heures pas jour collé à toi, fais le ! je ne crois pas qu’un enfant devienne capricieux parce qu’il a eu des câlins !

Alors je n’ai parlé que de Bébé et pas d’éventuels aînés parce que je pense que si tu as eu es enfants tu sais à quoi t’attendre, ce que tu souhaites ou pas et je ne suis pas certaine que tu as besoin de mes « conseils » mais, pourquoi pas !? Alors, profite aussi des grands, fais des photos d’eux tous ! de vous tous c’est important les photos, les vidéos aussi, et non on en fait jamais trop crois moi. Et soyez heureux tous !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s