Quand le corps s’exprime

Bonjour bonjour,

Je ne peux pas dire que je suis contente aujourd’hui de venir te parler de tout ça. Depuis le mois d’avril je n’ai pas dormi plus de 5 heures par nuit, avec des insomnies de plusieurs heures au milieu de tout ça.

Je suis épuisée, nous sommes le 8 juin 2020, il est précisément 02h15 au moment où j’écris ces lignes, hier nous avons eu la joie de vivre le baptême de notre petite dernière, nous avons eu sept jours pour le préparer, c’est assez intense il faut bien le reconnaître. Et pourtant, cette nuit encore le sommeil ne vient pas. Cela fait au moins quatre semaines que je ne dors que trop peu. Au lieu de dormir, je me gratte, je saigne, je suis pleine de boutons, j’ai mal. Je pleure beaucoup de fatigue, de culpabilité car je suis exécrable avec les enfants, mon mari. Je ne me réjouis plus de cette grossesse j’en ai simplement marre là. Et quand je demande de l’aide on me répond « c’est pas grave, au pire tu seras déclenchée à 37 SA ». Mais pour moi si c’est grave, et puis je ne vais pas dormir 4h par nuit jusqu’au mois d’août, je ne veux pas être déclenchée et je ne veux pas accoucher début août. Il fait trop chaud en août ! Et j’en ai marre de lire où entendre que « c’est pas grave », ça fait 11 mois que j’entends ou lis que ce qui m’arrive n’est pas grave.

A priori, rien de cliniquement grave effectivement, je n’ai toujours pas reçu mes résultats de prise de sang pour le cholestase gravidique, donc j’ai repris rendez-vous avec ma psychologue. Et, c’est un sacré bric à brac là-dedans !! Trop de sentiments, une enfance qui remonte, des blessures plus récentes, un deuil pas encore terminé, des enfants à élever dans le sens noble du terme ! Un nouvel enfant à aimer, et un bébé à accepter de laisser. Et j’ai le sentiment de ne plus avoir les épaules, de me noyer, je suis submergée par mes émotions. Je réalise à quel point je suis en colère, submergée de colère même ! Et les dates concordent, ça fait une année que notre petit bonhomme est né, et Dieu sait combien le mois de juin est difficile pour moi depuis 27 ans maintenant mais alors cette année elle est harassante ! Et je sais bien que pour ce tout petit être qui grandit bien au chaud dans mon ventre ce n’est pas l’idéal, alors je culpabilise.
Je sais aussi que pour nous épargner tous il faudrait que j’arrive à parler, peut-être même crier ma colère aux personnes qui l’ont déclenchée mais je n’y arrive pas. Alors, ce n’est pas compliqué, mon corps parle et lui aussi est en colère visiblement même très en colère. Il ressort toute ma culpabilité, toute ma peur, tout ce qui est négatif en ce moment dans ma vie.

Donc, j’ai pris des feuilles blanches et j’ai écris ce qui me tracassait, des lettres plutôt longues pour me décharger. Ma sage-femme m’a donné des idées pour laisser éclater ma colère, taper sur des coussins, hurler dans la voiture, investir dans un sac de frappe, j’y pense depuis plusieurs années, écrire et brûler ma lettre. Ma psychologue m’a suggéré la relaxation via une application. Et tout ça aide vraiment, pour la lettre je pense l’envoyer cette fois parce que si les gens ne savent pas ce que j’ai sur le cœur dans quelques semaines, mois ou année mon corps recommencera à s’exprimer.

Aujourd’hui, tout ceci m’en apprend beaucoup sur moi, je dois apprendre à dire tout à fait simplement « non » lorsque quelque chose ne m’arrange pas, je sais que ça peut paraître simple pour beaucoup, mais pas pour moi. Je dis oui, même si je n’ai pas le temps, même si je sais que ça va me mettre dans l’embarras, en retard ou que sais-je. Je veux toujours arranger tout le monde, sûrement par peur d’être moins aimée. Sauf, que dire non c’est pas grave, ce n’est pas méchant. Et il faut oser dire « là tu m’as blessé » pour ne pas le garder à l’intérieur, il faut oser se libérer.

Bon, je vais conclure ici, et je t’invite vraiment à ne pas attendre, ne fais pas comme moi et pour avancer apprends à dire non, apprends à imposer tes choix même dans la douceur.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s